Présentation

Le Groupement des Auteurs de Bande Dessinée du SNAC

Un syndicat pour nous représenter

Comment sommes-nous représentés ?

Membre de différents conseils d’administration, le SNAC participe activement aux grandes discussions auprès de l’Agessa, du Conseil Permanent des Écrivains et de nombreuses institutions. Chacun des groupements du SNAC élit ses propres représentants, qui participent au Conseil Syndical et s’expriment par leur vote, afin que les intérêts spécifiques à chaque profession soient défendus par des auteurs élus par leurs confrères.

Quelles relations avec les éditeurs ?

Le rôle d’un syndicat n’est pas de « s’opposer » aux éditeurs, mais bien de créer avec eux un rapport de confiance et de dialogue, afin d’œuvrer ensemble à l’amélioration des conditions de vie et de travail des auteurs. Nos intérêts divergeront sans doute parfois : nous assumerons nos positions, sans surenchère mais sans crainte du conflit, avec le soucis de privilégier la négociation. Représenté par des porte-parole connus et respectés, le groupement bande dessinée doit devenir le partenaire et l’interlocuteur privilégié des éditeurs en cas de négociation collective, de médiation ou de réflexion sur le métier d’auteur.

Quelles relations avec les autres collectifs d’auteurs ?

Notre mot d’ordre : unir nos forces. Nous travaillons en étroite collaboration avec toutes les organisations qui défendent, comme nous, l’intérêt des auteurs. Notre soutien mutuel et le partage constant de nos informations doivent permettre à chacun d’agir le plus efficacement possible dans l’intérêt de la profession.

Quel soutien, quels conseils pouvons-nous apporter ?

Grâce à ses juristes (internes ou externes) spécialisés dans le droit des auteurs, le SNAC offre à ses adhérents un ensemble de services incluant l’assistance juridique, la rédaction de lettres et de documents légaux, le dépôt d’œuvres, la publication de guides spécialisés, l’analyse de contrats et la consultation individuelle, ainsi que l’accompagnement judiciaire en cas de procédure. Auteurs de bande dessinée comme ceux qu’ils représentant, les membres du groupement et du comité de direction peuvent également être sollicités pour des conseils et des questions spécifiques.

Un syndicat pour nous défendre

Quels auteurs, quelles causes défendons-nous ?

Qu’ils soient dessinateurs, scénaristes, coloristes, français ou étrangers, hyper médiatisés ou inconnus : nous défendons les intérêts généraux des auteurs au profit de chacun. Qu’il soit question d’intervenir dans un conflit, de faire valoir nos droits ou d’exprimer nos revendications, un syndicat se doit d’intervenir chaque fois que son action peut profiter à l’ensemble de la profession.

Quels sont nos différents moyens d’action ?

Du dialogue avec nos partenaires à la saisie d’un tribunal, en passant par la mise en demeure, la force de négociation, la mobilisation générale des auteurs, le déclenchement d’une action médiatique ou d’une procédure légale : un syndicat dispose de recours juridiques et de moyens légaux, gradués, qui font sa force et son utilité, pour peu qu’ils ne soient employés que dans l’intérêt collectif des auteurs.

Quel poids, quelle force avons-nous ?

L’expérience syndicale du SNAC, la confiance de la profession, l’implication d’auteurs connus et respectés, ainsi que les moyens légaux dont dispose la structure syndicale, apportent au groupement des auteurs de bande dessinée une force de mobilisation, une force de négociation et une force de proposition qui en font un interlocuteur réel et légitime partout où les droits des auteurs doivent être défendus.

Un syndicat pour avancer ensemble

Quels sont nos objectifs ?

La principale motivation du syndicat est de fédérer les auteurs autour de grands projets et d’œuvrer à la reconnaissance d’un statut unifié d’auteur de bande dessinée. A ce jour, il existe en effet trop de disparités entre les différents corps de métier au regard du statut fiscal, du régime des retraites, des contrats d’édition et de la rémunération du travail effectué. La création de bande dessinée est un métier à part entière, et ce métier doit donner droit à un statut à part entière.

Quels sont nos principaux projets ?

Outre l’accompagnement personnel des auteurs et la défense constante des intérêts de la profession, le syndicat a déjà engagé des réflexions en vue d’une harmonisation de la fiscalité, d’un aménagement du système des retraites et de la couverture sociale, d’une limitation de la cession des droits audiovisuels devenue systématique, d’une réévaluation de la gestion des prêts dans les bibliothèques et de nombreux aspects concrets de la vie des auteurs : compensation des dédicaces à but promotionnel, meilleure orientation des auteurs découvrant le métier, mise en valeur de la bande dessinée sur le marché du livre, etc.

Quel soutien, quels conseils pouvons-nous apporter ?

Grâce à ses juristes (internes ou externes) spécialisés dans le droit des auteurs, le SNAC offre à ses adhérents un ensemble de services incluant l’assistance juridique, la rédaction de lettres et de documents légaux, le dépôt d’œuvres, la publication de guides spécialisés, l’analyse de contrats et la consultation individuelle, ainsi que l’accompagnement judiciaire en cas de procédure. Auteurs de bande dessinée comme ceux qu’ils représentant, les membres du groupement et du comité de direction peuvent également être sollicités pour des conseils et des questions spécifiques.