Guide d’achat de vaporisateur CBD : tout savoir

Guide d’achat de vaporisateur CBD

Retrouvé dans le chanvre, le cannabidiol est une molécule qui a la particularité de ne pas avoir de propriétés stupéfiantes. Le cannabis thérapeutique dont la culture et la commercialisation sont autorisées dans certains pays présente un faible taux de THC. À partir de 2018, le CBD est de plus en plus connu, de nombreuses recherches sont effectuées à son propos. Face à l’ascension de cette nouvelle tendance, nombreux sont les fabricants qui décident de produire divers produits contenant du cannabidiol. En effet, les consommateurs peuvent choisir entre la tisane CBD , les bonbons CBD, de l’huile CBD, ou encore un vaporisateur CBD. Concernant le vaporisateur de cannabidiol ce guide renseigne sur les informations à retenir avant d’acheter ce produit.

Présentation du vaporisateur CBD

Un vaporisateur est un appareil qui permet de chauffer une plante à une certaine température, légèrement en dessous de celle de sa combustion afin d’éviter la dégradation des substances. Le but est de dégager les principes actifs sous forme de vapeur. Depuis plusieurs années, des recherches ont été effectuées afin de trouver un moyen de consommer les plantes sans les ingérer ni les brûler. Par ailleurs, le cannabidiol contenu dans le cannabis est fortement apprécié du fait de ses nombreuses vertus. Pour profiter des propriétés de ce cannabinoïde, la vaporisation du CBD est une bonne alternative.

Les avantages du vaporisateur CBD

Comme il a été dit précédemment, le cannabidiol peut être consommé de différentes manières. En ce qui concerne la vaporisation, elle présente de nombreux avantages par rapport à la combustion et aux autres modes de consommation du CBD.

Meilleur contrôle de la quantité inhalée

Tout d’abord, la vaporisation du cannabidiol vous offre la possibilité de contrôler la quantité exacte à consommer. Vous pouvez choisir d’inhaler une ou deux fois pour commencer et augmenter votre prise selon vos besoins.

Moins dangereux que la combustion

Contrairement aux cigarettes classiques, le vaporisateur CBD présente beaucoup moins de risques. En effet, les cigarettes classiques dégagent des substances nocives et s’avèrent dangereuses pour l’organisme. En effet, la vapeur dégagée ne contient pas de goudron, ni d’autres substances nocives pour la santé.

Moyen de consommation pratique

Par ailleurs, la vaporisation est un moyen pratique de bénéficier des vertus thérapeutiques que le cannabidiol a à offrir. Vous pouvez l’emmener avec vous lorsque vous êtes en déplacement. Le vaporisateur CBD est un appareil relativement simple et facile à utiliser. De plus, ce dispositif offre la possibilité aux consommateurs d’inhaler discrètement le cannabidiol.

Les inconvénients du vaporisateur CBD

Il est vrai que l’utilisation de cet appareil présente de nombreux avantages attrayants. Toutefois, son emploi peut poser quelques inconvénients aux consommateurs. Parmi les inconvénients figurent notamment les suivants.

Entretien et nettoyage

Comme le vaporisateur CBD est un appareil de technologie assez avancé, il doit être bien entretenu pour faire durer son efficacité. Dans le cas d’un modèle fonctionnant sur batterie, vous devrez vous assurer de bien le recharger pour l’utiliser pendant une longue durée. Dans le cas contraire, vous risquez d’écourter involontairement une séance de vapotage si vous ne disposez pas de prise ni de chargeur pour alimenter la batterie. De plus, ces appareils nécessitent un nettoyage rigoureux et soigné. En effet, le vaporisateur CBD doit être nettoyé de façon méthodique. Des instructions précises doivent être suivies au risque d’endommager l’appareil.

Investissement initial

À la différence des cigarettes, les vaporisateurs coûtent nettement plus cher. Pour tester ce produit, vous devrez investir une certaine somme d’argent. Si vous ne disposez pas de la somme alors que vous souhaitez l’essayer, vous devrez économiser. Alors que pour fumer des cigarettes, vous n’avez qu’à consacrer un faible budget selon votre fréquence de consommation.

Adaptation à la technologie

Comme cet appareil constitue une technologie assez avancée, certaines personnes peuvent parfois s’y perdre. En effet, à la différence des cigarettes, le vaporisateur CBD nécessite un temps d’adaptation pour savoir contrôler l’appareil. De plus, ces appareils ne fonctionnent pas tous de la même manière. Par ailleurs il en existe différents types. Certains fabricants conçoivent des appareils sophistiqués qui possèdent plusieurs fonctions. Tandis que d’autres fabriquent des vaporisateurs avec le minimum de touches. Toutefois, les appareils sont toujours accompagnés de leur mode d’emploi pour faciliter leur utilisation. Néanmoins, l’adaptation à la technologie peut parfois poser problème.

Temps de chauffe

Un autre inconvénient qui peut poser problème aux consommateurs est le temps de chauffe. Avec les cigarettes, il vous suffit de les allumer et de les fumer. En revanche, pour le vaporisateur CBD, vous devez attendre un certain temps pour laisser le temps à la matière végétale de chauffer. La température de chauffe doit d’abord être atteinte avant que vous ne puissiez inhaler les vapeurs. Étant donné qu’il existe une large variété d’appareils, le temps de chauffe peut varier selon le type d’appareil. Ce sont les modèles qui utilisent un chauffage par convection qui prennent le plus de temps pour chauffer la matière végétale du chanvre thérapeutique. Mais parmi les modèles fonctionnant par convection, vous pouvez encore choisir parmi différents modèles d’appareils.

Les différentes formes du CBD à vaporiser

Les différentes formes du CBD à vaporiser

Pour faire fonctionner le vaporisateur CBD, il faut y introduire de la matière végétale de cannabis. Or, le chanvre à introduire dans l’inhalateur peut se présenter sous différentes formes dont les suivantes.

Résine de cannabidiol

La résine de cannabidiol est un produit issu de l’extraction des fleurs femelles de cannabis. Elle contient une grande quantité de cannabinoïdes, notamment du cannabidiol et de terpènes. Appelée aussi haschisch, la résine peut être introduite dans l’appareil. Le problème avec cette forme de cannabidiol est qu’elle est particulièrement collante et risque d’adhérer aux surfaces internes de l’appareil. Pour y remédier, vous pouvez recouvrir votre vaporisateur CBD de fibre de chanvre dégommée puis y introduire la résine.

Pollen de cannabis

À la différence de la résine de cannabidiol, le pollen est moins collant et plus compact. Vous pouvez aisément répartir le pollen dans le vaporisateur. Il est recommandé de répartir les morceaux similaires de manière uniforme afin d’accroître la surface de contact avec l’air chaud.

Fleurs de cannabidiol

Le principe reste le même que pour les autres formes de produit. Il faut préchauffer le vaporisateur à une certaine température, puis y placer les fleurs de CBD. Vous pouvez ensuite accroître la température si besoin. Le choix des fleurs de cannabidiol est vaste.

Cristaux de cannabidiol

Le vaporisateur CBD peut également recueillir du cannabidiol sous forme de cristaux. Les cristaux de CBD constituent la forme la plus pure du cannabidiol. Il se présente sous forme de poudre fine. Il suffit de remplir les cristaux dans l’atomiseur de cristaux de l’inhalateur à environ un tiers de sa capacité.

Mode de fonctionnement du vaporisateur CBD

Avant de vous décider à en acheter un, il est important de savoir comment il fonctionne. Généralement, c’est un dispositif relativement simple constitué de plusieurs parties : une batterie, une résistance, un thermostat, une chambre et une sortie. L’ensemble du système du vaporisateur CBD est alimenté par la batterie. Quant à la résistance, elle est alimentée par la batterie et permet de chauffer les matières végétales. La chambre est le compartiment où sont déposées les matières végétales et où s’effectue la vaporisation. Généralement, la chambre est faite en métal, en verre ou en céramique. La sortie est la partie de l’appareil qui permet de dégager la vapeur.

Les différents systèmes d’acheminement de la vapeur

Concernant la sortie de la vapeur, il existe principalement trois systèmes d’acheminement de la vapeur.

Tirage direct

Ce mode d’acheminement est celui qui est fréquemment utilisé pour les modèles stylos. Le système est simple, l’embout buccal fait passer la vapeur issue de la chambre du vaporisateur CBD vers le consommateur. L’embout est fixé à l’inhalateur pour herbes sèches. La mobilité de l’embout dépend du type d’appareil. Pour certains dispositifs, l’embout est fixe, mais pour d’autres il est mobile.

Tuyau

Le tuyau est également utilisé pour permettre l’acheminement de la vapeur des inhalateurs. Le système est composé d’un connecteur, d’un tube, et d’un embout buccal. Le connecteur permet de relier différentes parties du vaporisateur. Le tube est long, et généralement fait en silicone ou en PVC. L’embout buccal est la dernière partie qui permet aux consommateurs d’inhaler la vapeur.

Ballon

Pour ce mode d’acheminement, le vaporisateur CBD est le plus souvent fixe. Ce système d’acheminement relie un ballon au four de l’inhalateur. Le ballon composé d’un connecteur fait circuler de l’air dans le four de l’appareil pour gonfler le ballon avec de la vapeur. Lorsque le ballon est complètement gonflé, le sac est retiré, et les consommateurs peuvent aspirer les vapeurs via un embout buccal.

Les différents types de vaporisateur CBD

Les vaporisateurs peuvent être classés en différentes catégories selon différents critères. Pour ce qui est de la portabilité, les inhalateurs peuvent être divisés en trois types.

Les vaporisateurs fixes

Un vaporisateur est dit fixe lorsqu’il est destiné à être utilisé chez soi. En effet, étant donné son poids un vaporisateur CBD fixe n’est pas destiné à être emporté lors de vos déplacements. Ce type d’appareils est branché sur secteur. Les modèles fixes fournissent une quantité de vapeur bien plus considérable que ceux qui sont portatifs. Cela est dû à leur grande puissance. Ces inhalateurs fixes ont une grande capacité, les sessions d’inhalations peuvent donc durer plus longtemps.

Les vaporisateurs portables

Les vaporisateurs portables se caractérisent par leur faible taille, ce qui les rend moins encombrants. Ces vaporisateurs CBD sont adaptés aux personnes qui sont souvent en déplacement, mais qui souhaitent consommer du cannabidiol à tout moment. Du fait de leur faible taille, ils délivrent également une plus faible quantité de vapeur. De même, la capacité de la chambre est réduite, ce qui rend les sessions d’inhalations plus courtes. Les vaporisateurs portables fonctionnent la plupart du temps sur batterie.

Les vaporisateurs stylos

Ce type se distingue par sa très petite taille, plus petite que les vaporisateurs portables. Étant donné leur faible dimension, ils se rangent facilement et sont faciles à utiliser. Ils ont l’avantage d’être particulièrement discrets. Toutefois, un vaporisateur CBD de type stylo est de faible puissance, ce qui signifie que la vapeur dégagée est plus réduite.

Les différents modes de chauffage d'un vaporisateur CBD

Les différents modes de chauffage d’un vaporisateur CBD

Un autre critère qui permet de classifier les vaporisateurs est le type de chauffage. Deux mécanismes sont principalement connus : le chauffage par conduction, et celui par convection.

Le chauffage par conduction

La conduction consiste à chauffer la matière végétale contenue dans la chambre de l’inhalateur par contact direct avec une source de chaleur. L’avantage avec ce mode de chauffage est que les températures élevées sont facilement atteintes. En revanche, la chaleur est souvent inégalement répartie. Avec ce type de vaporisateur CBD, il se peut qu’une partie du chanvre soit près de brûler.

Le chauffage par convection

Ce chauffage fonctionne par contact indirect, cela signifie qu’entre la source de chaleur et la matière végétale circule de l’air jouant le rôle d’intermédiaire. À chaque fois que les consommateurs inhalent, de l’air circule pour répartir la chaleur uniformément. Ce type de chauffage a l’avantage d’éviter le risque de combustion de la matière végétale. Cependant, le chauffage des plantes pour produire de la vapeur prendra plus de temps que pour la conduction. Il faut remarquer que le chauffage par convection constitue une technologie plus avancée. De ce fait, le vaporisateur CBD de ce type est plus onéreux.

Le chauffage hybride

Comme son appellation le suggère, ce mode de chauffage combine les deux méthodes. Dans un premier temps, la conduction permet de démarrer le chauffage de la matière végétale. Quant à la convection, elle maintient la température du vaporisateur. Cette association donne une activation plus rapide générant une vapeur régulière qui est chauffée de manière uniforme. Vous n’aurez donc pas à vous inquiéter de la combustion de la matière végétale.

Les différentes sources de chaleur dans un vaporisateur CBD

Les inhalateurs peuvent également être classés selon leur source de chaleur. Deux types de vaporisateurs CBD sont principalement connus selon leur source de chaleur : électriques et manuels ou à flamme.

Les vaporisateurs électriques

Les vaporisateurs électriques sont des appareils constitués de résistances alimentées par des batteries. Certains vaporisateurs fixes de ce type peuvent également être branchés sur secteur. Les inhalateurs électriques sont contrôlés de manière à garder une température constante. La grande majorité des vaporisateurs électriques sont portables.

Les vaporisateurs manuels ou à flamme

Ce type d’appareils fonctionne de manière similaire à un briquet. En effet, les vaporisateurs sont alimentés par du butane comme source de chaleur. Ce type de vaporisateur CBD s’avère pratique dans la mesure où il n’est pas nécessaire de recharger l’appareil. Mais une fois, le gaz entièrement consommé, il va falloir le ravitailler en butane. Sinon vous devrez utiliser un autre appareil étant donné qu’il n’est pas rechargeable comme les appareils électriques.

Les différents types d’utilisation d’un vaporisateur CBD

Les inhalateurs à herbes sèches peuvent également être classifiés selon leur mode d’utilisation. Par rapport au mode d’utilisation, il existe deux types de vaporisateurs : ceux de session, et ceux à la demande.

Les vaporisateurs de session

Ces appareils fonctionnent de manière continue une fois qu’ils sont allumés. Le bol du vaporisateur CBD est chauffé pendant un certain moment, environ 3 à 8 minutes. Il suffit de remplir le bol de chanvre thérapeutique, d’allumer le vaporisateur, et d’attendre que la température souhaitée soit atteinte. Ensuite, vous pouvez inhaler de manière continue les vapeurs dégagées pendant une session. À la fin de la session, pour vapoter de nouveau, il faut réitérer l’opération et attendre que la température de chauffe soit atteinte. Le problème avec ce type d’inhalateur est qu’une fois la session débutée, il faut finir le contenu du bol. Par conséquent, il faut inhaler toutes les vapeurs dégagées sous peine de les gaspiller.

Un autre inconvénient de ce type de vaporisateur CBD est qu’il consomme plus de batterie. Pour ce qui est des avantages, ce type d’appareil est facile à utiliser. De plus, la température de chauffe, une fois atteinte est stable tout le long de la session. D’autre part, le nettoyage du four se fait de manière moins fréquente.

Les vaporisateurs à la demande

Contrairement aux vaporisateurs de session, ce type d’appareils ne dégage de la vapeur qu’à la demande des consommateurs. Ainsi, le vapotage ne se fait pas de manière continue. Il vous est alors possible d’inhaler des vapeurs une seule fois, ou à plusieurs reprises de façon discontinue. L’avantage avec ce type de vaporisateur CBD est que le temps de chauffe est moins long que pour les appareils de session. De plus, la batterie se décharge moins rapidement. En revanche, les vaporisateurs à la demande sont un peu plus difficiles à manier. En effet, vous devrez vous habituer à utiliser l’appareil avant de bien contrôler la durée d’une vape et d’atteindre la température adéquate. Par ailleurs, ces vaporisateurs doivent être nettoyés plus souvent pour assurer leur efficacité.

Conseils d’achat de vaporisateur CBD

Conseils d’achat de vaporisateur CBD

Certains éléments sont à prendre en compte une fois que vous avez décidé d’investir dans un vaporisateur de cannabidiol. Voici quelques critères à considérer pour influencer votre choix.

La portabilité du vaporisateur CBD

Comme il a été dit précédemment, les vaporisateurs peuvent être classés en trois catégories selon leur portabilité : le fixe, le portable et le stylo. Pour vous décider sur quel modèle choisir, vous devez d’abord savoir l’appareil qui vous convient le plus. Si vous souhaitez avoir un vaporisateur CBD que vous comptez n’utiliser qu’à la maison, le plus adapté est l’appareil fixe. En revanche, si vous voulez disposer d’un inhalateur qui peut être porté dans vos sacs lors de vos déplacements, le modèle portable est celui qui vous convient. Enfin, si vous désirez avoir un modèle qui se range aisément dans vos poches et qui est discret, optez pour le modèle stylo.

Le type de chauffage

Le type de chauffage est aussi un critère à considérer dans le choix de votre vaporisateur. Les différents modes de chauffage ont été expliqués précédemment, à savoir : la conduction, la convection et le type de chauffage hybride. Chacun de ces modes de chauffage présente ses caractéristiques, ses avantages et ses inconvénients. Pour faire votre choix, vous devez savoir quel critère vous prévalez dans un vaporisateur : Temps de chauffe, répartition de la chaleur. Ensuite, vous devrez faire des compromis, car aucun vaporisateur CBD n’est parfait, certaines fonctionnalités seront plus performantes au détriment des autres.

L’autonomie du vaporisateur CBD

Cet élément ne concerne que les modèles portables et stylos. En effet, les modèles fixes sont branchés sur secteur, donc peuvent être rechargés. Vous devez bien vous renseigner sur la durée d’utilisation maximale de l’appareil sur le marché. Elle peut varier suivant le type de l’appareil, et aussi souvent la marque. Généralement, les modèles stylos ont une durée d’utilisation plus réduite du fait de leur batterie beaucoup plus petite, et donc de plus faible puissance. Mais ils sont plus pratiques et plus discrets. Vous devez aussi vérifier si la batterie de votre vaporisateur CBD est remplaçable. Il faut aussi s’informer sur la durée de charge et la durabilité de la batterie de l’appareil.

La facilité d’utilisation du vaporisateur CBD

Une des caractéristiques que recherchent souvent les consommateurs est la facilité d’utilisation. Si vous vous apprêtez à acheter votre premier vaporisateur, il est naturel que vous recherchiez un modèle simple à utiliser. Généralement, ce sont ceux qui sont portables et les stylos qui sont les plus faciles à manier. Toutefois, la capacité de manipulation des appareils technologiques varie d’un individu à un autre. Si vous êtes habitué à utiliser des appareils, vous pouvez tout de même opter pour un vaporisateur CBD plus complexe.

La qualité de vapeur et le contrôle de température

Il importe également de choisir un appareil qui génère bien de la vapeur et dont la température de chauffe peut être contrôlée. En effet, certains appareils ne présentent qu’une seule vapeur de température, sans réglage possible. Il vaut mieux bien se renseigner sur ce critère avant d’acheter l’appareil si vous souhaitez avoir plus de possibilités de température de chauffe.

Mis à part le vaporisateur CBD, vous pouvez également acheter différents types de produits à base de cannabidiol. Pour en connaître davantage, nous vous invitions à lire nos guides : e-liquide CBD, concentré CBD, gélules CBD.